Paula Coste – 5 rue Jean Renaud

Il y a des mots et expressions qui débarquent du jour au lendemain dans notre quotidien et qui, immédiatement, font référence par effet de mode et par l’obligation de rester « dans le vent », jeunisme anglicisé comme une maladie contagieuse dont on se débarassera bien un jour ou l’autre.

Airbnb, fooding ou concept store qui envahissent Dijon, comme les autres villes, d’une originalité tellement rapidement généralisée que souvent le concept dort.

Fuyez l’affiche au profit d’une personnalité, liée non pas à un principe, mais à un personnage dont l’identité vous englobe dans l’originalité.

Paula Coste est le concept fort d’une vie de voyages et de découvertes partagés, l’heureuse compilation de l’élégante sobriété de sa Belgique natale, de l’esprit d’entreprise de sa belle-famille, qui fit les beaux jours de Lacanche, et du goût des belles choses au service de l’art de vivre au quotidien.

Une femme affirmée dont la boutique depuis 40 ans est au service de clientes jumelles avides de confort, de couleurs, de joie de vivre et de liberté.

Des vêtements avant tout, qui libérent le corps sans nier l’élégance, une féminité en mouvement dans ses plaisirs et ses luttes.

Une décontraction assumée sans se renier, des pièces sobres, pas de logo, mais une fantaisie rafraîchissante pour des marques aux univers variés :

HARTFORD, une marque française qui mixe le casual américain avec le preppy français : cool et bcbg !

SESSÙN, made in Marseille, pour une mode bohème, transversale et moderne à la conscience écologique et équitable.

Silhouette Sesùn

PÔLES-MONTAGUT, de la maille tout en souplesse, style et confort.

DES PETITS HAUTS qui promet de voir la vie en plus jolie en regardant de haut en bas, entre couleurs rares et recherche de matières toujours plus légères.

Top en maille et jupe « Des petits hauts », chaussures Tods

MAISON SCOTCH, esthétique rock coulée dans la souplesse du jersey.

Beaucoup de marques françaises ou du nord de l’Europe (Maison Scotch est basée à Amsterdam) et depuis peu quelques noms italiens comme OTTO D’ÂME, Casual sophistiqué, et MALIPARMI, patchwork créatif et technologique.

Une garde robe de tous les instants, de l’esprit, des idées, une conduite, des principes, une tournure, des envies, une vie…

« Des petits hauts »

Chez Paula Coste la vie éclate de couleurs, dans une harmonie aux confrontations chromatiques infinies, de personnalités, ou vous ne pouvez que vous trouver, d’un sens aigu du style pour tous les âges et toutes les âmes éternelles de 20 ans pour qui la curiosité est un bain de jouvence.

Un grand choix, de petites quantités et une ouverture aux talents !

La boutique a depuis ses débuts proposé à sa clientèle l’opportunité de se faire plaisir en passant de bons moments dans une atmosphère ouverte aux découvertes.

Donner son nom à une boutique invite à dévoiler son identité, à faire partager ses goûts, ses voyages, ses trouvailles.

Ainsi, au fil des années, la décoration fait son apparition, ponctuelle mais régulière, lors de la fête des méres ou de Noël, cadeaux chinés en Asie, Inde, Birmanie afin de proposer le changement, l’originalité, aux dijonnais Paula-Addicts.

Un concept d’amour mutuel pour un regard différent.

La décoration y gagne depuis 6 ans un étage réservé dans un mix tendance, vintage et pièces modernes d’un style très pointu.

Les puces de Saint-Ouen dans un cocon « Home sweet home » aux sages couleurs du nord, canapé en lin, lettres d’enseignes d’antan, grainetier, bonbonnes et vert des bouteilles cotoient les luminaires mobiles à la silhouette industrielle des lampes GRAS (DCW Diffusion) et à l’esthétique sculpturale de SERGE MOUILLE, flamboyance du geste et de la fonction.

Quelques marques phares comme la maison d’édition SENTOU, pionnier d’un art de vivre original et coloré, mais aussi des artistes locaux comme FRANCK AUGUSTE PITOISET, professeur d’art plastique à Dijon et créateur de papiers peints d’art entre tradition et modernité, à utiliser en un lé de papier peint pour une ambiance arty ou en total look pour un esprit cabinet de curiosité.

« Franck Auguste Pitoiset »
« Franck Auguste Pitoiset »

Raffinement baroque en parfaite harmonie avec les meubles nordiques et japonais à la silhouette épurée qui met en valeur les essences de bois et les arts de la table, poteries de St-Amand en Puisaye ou de JARS, dans le sud de la France, au service des plus grands restaurants étoilés.

JARS

Goût de la nouveauté, de l’artisanat, du sens esthétique mais aussi de la patine du temps qui embellit encore la star du design bourguignon : la chaise TOLIX.

Fabriquée à Autun depuis 1927, la boutique fourmille de modéles anciens dont le vécu apporte encore au charme de la forme originale, en y retrouvant la petite histoire du café du coin.

Un meuble indémodable et inoxydable comme le titre dans son livre de 2007, Brigitte Durieux, spécialiste du design industriel et amie de Paula Coste.

Une valeur sûre, un pivot du style, immuable dans cette boutique, loft idéal à l’atmosphère changeante dont les meubles marocains feront bientôt l’été avant de nouvelles idées et des scénographies qui titillent l’envie et incitent à revenir s’adonner à l’oeil stylisé de PAULA COSTE.